abeille-1.jpg

Pourquoi l'abeille noire ?

Parce que l’abeille noire est une stratège de la survie.

Après la deuxième période glaciaire l'abeille noire, Apis Mellifera Mellifera, était présente sur tout le territoire allant du nord des Alpes aux Pyrénées et jusqu'à l'Oural. Tout au long de la colonisation de ce vaste territoire, différentes races de types génétiques particuliers à leurs régions respectives se sont créées.

Notre abeille noire se différencie génétiquement des autres races et possède des avantages que seule une longue période d'adaptation a permis de construire.


Développement en europe

C’est vers 1850 que l’abeille noire était l’abeille la plus répandue en Europe.

C'est grâce à des élevages dans le respect de la race que les qualités premières de celles-ci perdurent.

Depuis 150 ans notre abeille noire locale, Apis Mellifera Mellifera se voit contrainte d’abandonner du territoire aux autres races telles, l’Apis Mellifera Carnica (grise) et l’Apis Mellifera Liguistica (jaune), venant de Slovénie, Autriche et Italie, ou les croisements tels que la Buckfast (brune aux rayures jaunes) qui nous vient d’Angleterre.

Pour lutter contre ces invasions, des zones de protection ont été mises en place et sont une qestion sine qua non de la garantie de la conservation de la race pure.

abeille-2.jpg

abeille-3.jpg

Une abeille douce et résistante

L’abeille noire se distingue des autres races par sa génétique, sa morphologie et sa couleur noire.

Sa gestion de l’économat de la ruche se fait avec la rigueur d’une ménagère avertie: beaucoup de provisions, peu de pontes en hiver, et en fonction des réserves et bouches à nourrir. Elle résiste bien aux hivers rudes, a un bon cycle de vie, est douce dans son comportement et adore nettoyer son foyer... S’adaptant facilement à un nouvel environnement, elle amasse son pollen auprès de grandes variétés de fleurs et sort voler à des températures basses.